PS 4 – Physiopathologie

Coordination : Flavien Charpentier


L'exploitation de la masse de données issues de la génomique est un des grands défis de demain. Pour s’y préparer, il est nécessaire de développer les outils de criblage fonctionnel à moyen et haut débit, qui soient adaptés aux modèles cellulaires et animaux utilisés.


Les plateformes technologiques dédiées aux explorations fonctionnelles seront donc des outils essentiels pour une recherche de pointe en physiopathologie. De plus, mieux comprendre les mécanismes biologiques liés à l’apparition de phénotypes anormaux nécessite de développer des modèles pertinents pour chacune des maladies étudiées. Ces modèles seront ensuite primordiaux en phase de validation préclinique des stratégies thérapeutiques ou préventives nouvellement conçues. Les structures académiques vont donc être en première ligne non seulement pour l'analyse des mécanismes physiopathologiques des maladies communes mais aussi pour la mise à disposition des outils et modèles indispensables à l'innovation thérapeutique et au développement de la médecine personnalisée.

 

L'objectif de ce programme est d'accélérer la caractérisation des effets fonctionnels des candidats issus de la génétique et de définir les mécanismes moléculaires impliqués aux stades initiaux et intermédiaires des maladies dans le but d’isoler de nouveaux bio-marqueurs et de nouvelles cibles thérapeutiques. VaCaRMe propose de développer 4 domaines de recherche prioritaires en physiopathologie humaine : (i) la biologie du développement et la différenciation cellulaire ; (ii) les technologies d'exploration fonctionnelle à moyen et haut débit ; (iii) la génération de souris ‘knock-in’ ; (iv) la génomique fonctionnelle.